« Le Monde » lance une «boîte à outils» contre les fausses infos

Le site du « Monde » mettra à disposition des internautes une «boîte à outils», baptisée Decodex, pour mieux juger de la pertinence de sites d’information. Code couleur, idéologie, actionnariat, bot… Tout sera indiqué pour que l’internaute puisse être pleinement conscient des partis pris liés aux informations relayées sur la Toile.

Le Monde mettra en ligne le 1er février une boîte à outils de lutte contre les sites de fausses informations baptisée, Decodex, qui s’appuie sur une base de 600 sites classés par degré de fiabilité, a indiqué Samuel Laurent, patron des Décodeurs du Monde. «Nous avons recensés 600 sites, majoritairement français mais aussi anglais et américains et quelques allemands, avec 5 niveaux de fiabilité, repérés par cinq couleurs, a-t-il expliqué. Nous distinguons en gris les sites collectifs, donc non classés, comme Wikipedia, en bleu les sites parodiques, comme Le Gorafi ou Nord Presse, en rouge les sites pas du tout fiables, complotistes ou trompeurs, comme le portail IVG.net qui, sous couvert d’information, veut manipuler les femmes pour les décourager d’avorter, en orange les sites peu fiables ou très orientés, type F de Souche, ou les attrape-clics qui republient des informations non recoupées, et enfin en vert les sites très fiables», a-t-il précisé.

Tous sont décrits dans la base, y compris leur idéologie et leur actionnariat, quand il est connu. «C’est n’est pas un jugement sur leur opinion, mais sur leur démarche journalistique», a-t-il souligné.

Outils gratuits

Ce classement permettra à Decodex d’offrir trois déclinaisons: un moteur de recherche, disponible sur le site du Monde, qui permettra de se renseigner sur un site, une extension pour les navigateurs Chrome et Firefox qui ouvrira un fenêtre d’avertissement quand on lira un article venant de l’un des sites recensés, et enfin un bot sur la messagerie Messenger de Facebook, qui donnera aux internautes des réponses automatiques sur les sites qu’ils veulent vérifier et des conseils sur la manière de vérifier l’info.

Ces outils gratuits, disponibles pour tous, visent un public large, notamment les jeunes. «L’idée n’est pas de faire du clic ni de l’argent, c’est une démarche citoyenne» , a expliqué Samuel Laurent, patron de l’équipe de Décodeurs, l’équipe de «fact-checkeurs» du Monde, l’une des plus actives de la presse française.

Source : Stratégies – 26.01.2017

Clémentine, tu vas profondément nous manquer…


Rédactrice en chef adjointe médicale au « Quotidien du Médecin », Clémentine Wallace nous a quittés le jour de Noël.
Ancienne collaboratrice de KATANA santé pour son expertise journalistique et sa parfaite maîtrise de l’anglais, sa disparition si jeune nous affecte plus que profondément.
Nous pensons tout particulièrement à son conjoint et à toute sa famille en ce moment extrêmement douloureux avec qui nous sommes de tout coeur.

RENE MAGRITTE, « LA TRAHISON DES IMAGES »

Magritte est le peintre le plus populaire du surréalisme avec Dali, sans doute parce qu’il sut allier comme lui une technique irréprochable, un sens unique de la mise en scène et une bonne dose de mystère. C’est à l’étude de ce mystère que le Centre Pompidou vous convie, 36 ans après la mémorable rétrospective de 1979, par cette exposition très ambitieuse qui bénéficie de prêts exceptionnels et dont le sous-titre renvoie à la célèbre toile La trahison des images, plus communément appelée « Ceci n’est pas une pipe ». À travers différentes thématiques (le feu, les rideaux, les mots…), le parcours proposera une plongée unique dans l’univers si particulier du maître belge, qui questionna sans cesse la relation entre l’objet, le réel et le langage, au point de devenir un artiste indispensable, dans notre monde actuel saturé d’images.

On aime passionnément. A ne pas rater ! Télerama TTT. Nous aussi !
Une magistrale exposition ! Europe 1. C’est vrai !
Eblouissant ! Le Parisien. C’est vrai !
Un exploit signé Didier Ottinger ! Figaroscope. C’est vrai !
Un petit miracle ! Magritte est le grand maître de ses fantasmes. Les Echos. C’est vrai !

 

 

Elections 2016 : « Stress in america »

Selon une nouvelle étude réalisée par l’American Psychological Association (APA), plus de la moitié des Américains – dans les deux camps – déclare que cette élection de 2016 est une énorme source de stress. « Historiquement, le travail, l’argent et la situation économique figuraient en tête du classement », indique Lynn Bufka, psychoclinicienne et membre de l’équipe « Stress in America » de l’APA, qui étudie ce qui fait le plus stresser les Américains depuis 10 ans. A présent, c’est l’élection et la course à la Présidence qui est en tête !

Jean-Paul Gaultier «Be the drop»

Dans l’univers imaginaire de Jean-Paul Gaultier, le parfum est fabriqué dans un atelier digne de celui de Willy Wonka, sans enfants et sans chocolat. Pour sa dernière opération 360 «Be the drop», la maison a sorti sa baguette magique et transformé l’internaute en goutte de parfum pour lui faire découvrir l’ensemble du processus de création. A travers un voyage kaléidoscopique, la goutte est invitée à en rencontrer d’autres et croiser les arômes, pour finir expulsée hors du flacon.

De quoi titiller notre nez…
Découvrez l’expérience en 360° Parfum JP GAULTIER

Source : Stratégies – 14.10.2016

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE LA JOUE MINIMALISTE

Des corps qui volent, des messages chocs écrits en rouge vif, et des familles qui pleurent … Tous ces procédés ne suffisent plus à sensibiliser une jeunesse qui mange de la violence au petit dej’. Sécurité routière a cette fois misé sur une série de visuels minimalistes, messages en blanc sur fond noir, pour faire réfléchir ceux qui lisent leurs e-mails, répondent à des textos, téléphonent, tweetent, mais aussi jouent à Pokémon Go ou Candy Crush Saga au volant. Placardée à l’arrière des bus, pas de doute que la campagne dissuadera certains automobilistes d’aller lire la dernière bourde d’Afida Turner…

Source : Stratégies – 27.09.2016

Mark Zuckerberg donne 3 milliards de dollars pour la recherche médicale

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg et sa femme ont promis de verser 3 milliards de dollars dans la décennie à venir pour contribuer à la prévention et la guérison des maladies, et ainsi assurer un avenir plus sûr à leur petite fille.
«C’est un objectif ambitieux», a convenu M. Zuckerberg lors d’un événement à San Francisco en annonçant ce nouveau don de la Chan Zuckerberg Initiative, l’association montée par le jeune entrepreneur et sa femme Priscilla Chan. Mais nous avons passé ces dernières années à en discuter avec des experts qui estiment que c’est possible, donc on va essayer de creuser le sujet».

Mark Zuckerberg estime que, étant donnée l’espérance de vie moyenne, ce don permettra à la Chan Zuckerberg Initiative d’avoir assez de moyens jusqu’à la fin de ce siècle pour trouver des traitements contre toutes les maladies, ou à défaut de rendre gérables celles qui sont à l’heure actuelle mortelles. Priscilla Chan, qui est elle-même médecin, a souligné que cela ne signifiait pas que les enfants ne seraient plus malades, mais ils le seront moins, et seront moins gravement atteints.
Cet investissement ne sera que le premier d’un effort que le couple Zuckerberg espère «collectif». Ils souhaiteraient voir la création d’un grand centre biologique à San Francisco où chercheurs, scientifiques et autres travailleraient au développement d’outils pour mieux étudier et comprendre les maladies. «A travers l’histoire de la science, la plupart des grandes percées ont été précédées par des inventions de nouvelles technologies qui vous permettent de penser différemment», a ajouté Mark Zuckerberg, mentionnant comme exemples l’invention du microscope ou le séquençage de l’ADN.

Source : Stratégies- 22.09.2016