De l’iode à la bétadine

De l'iode à la bétadine

TOME 1
De la découverte de l’Iode à la PVP-I

Par Olivier Castel


Le français Bernard Courtois est à l’origine de l’une des plus grandes découvertes du XIXème siècle : l’iode. En cette année du bicentenaire de cet événement, ce chimiste et salpêtrier reste cependant méconnu, y compris dans le monde scientifique.


Et pourtant, la découverte de cet oligo-élément a été à l’origine d’avancées décisives en médecine tant dans les domaines des maladies thyroïdiennes, de la radiologie que de l’antisepsie.


Si, dans le champ de l’antisepsie chirurgicale, la teinture d’iode a régné en maître dans la première moitié du XIXème siècle, elle a vite été supplantée par la polyvidone iodée dès sa mise à disposition. Aussi, à Bernard Courtois faut-il associer deux autres noms : celui de l’allemand Walter Reppe à l’origine de la polyvinylpyrrolidone en 1938 et de l’américain Herman A. Shelanski inventeur de la polyvidone iodée en 1949.


Ce livre raconte l’histoire de l’iode à travers la pratique de l’antisepsie de ses origines à nos jours.


TOME 2

BÉTADINE® Povidone iodée : de 1961 à nos jours en France

Par Olivier Castel


Sous le nom commercial de Bétadine®, cet « iodophore » littéralement transporteur d’iode, a eu un succès immédiat tant auprès du corps médical que du public. En quelques années seulement, la Bétadine® va supplanter l’usage de l’alcool iodé et de la teinture d’iode. 

Cet opuscule retrace l’histoire de la PVP-I en France de 1961 à nos jours. Il reprend également les Résumés des Caractéristiques des Produits des différentes formes commercialisées sous le nom de Bétadine® en 2011.


Olivier CASTEL est Maitre de Conférences à l’Université de Poitiers. Médecin, Docteur es sciences en Hygiène, il enseigne l’Hygiène à la Faculté de Médecine et de Pharmacie et dirige le Laboratoire d’Hygiène

du Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers. Il a écrit un livre sur la revue Æsculape : « 1911-1914. L’âge d’or d’Æsculape. Revue Mensuelle Illustrée. Lettres et Arts dans leurs rapports avec les Sciences et la Médecine ».


Il prépare un livre sur l’histoire de la station thermale de La Roche-Posay.